facebook_qn

QHAPAQ ÑAN | Inventario geo-fotográfico de las rutas incas.

Qhapaq Ñan Testimonios Entrevistas (audios, videos) Légende de Culebrillas racontée par trois habitants d'Achupallas

Légende de Culebrillas racontée par trois habitants d'Achupallas

Registro hecho el: 07-03-2007
Rivière et lac de Culebrillas
Légende de Culebrillas racontée par Alex, un enfant du village
Légende de Culebrillas racontée par un muletier
Légende de Culebrillas racontée par Inès, une habitante du village

Voici trois versions de la légende de Culebrillas ("couleuvre" en espagnol), nom désignant la rivière et le lac situés à une journée de marche dans les hauteurs d'Achupallas. Ce village est au point de départ d’un tronçon du Qhapaq Ñan de plus en plus exploité pour sa dimension touristique, reliant Achupallas au site inca d’Ingarpica, en Equateur. Il est ici intéréssant de comparer la version du témoignage de l'enfant avec les versions de l'arriero, muletier, et de la propriétaire de l'hôtel du village. Chacun met en scène le personnage principal selon le milieu social dans lequel il se projette. Cela témoigne, en partie, de la perte de valeur symbolique de ces légendes.

L'enregistrement n°1 correspond au témoignage d'un enfant d’Achupallas. On peut noter la déformation du discours propre au regard d’Alex : usage de la langue espagnole et présence des touristes dans le récit.

Traduction en langue française :
"Il était une fois une femme qui eut un fils et ce fils était fils unique, n'est-ce pas ? Et puis, ce fils devint grand. Et il était un homme pendant le jour et pendant la nuit il se changeait en couleuvre et tuait tous les touristes qui passaient par là. Il les tuait toujours. Une fois, alors qu'un touriste passait par là, l’homme se changea en couleuvre et il devint comme le diable. Il avait vendu son âme au diable. Cette femme aimait son fils... mais elle ne l'aima plus parce qu'il était comme le diable. Elle avait cessé de l'aimer. Ce touriste qui passait par là campait dans un champ et alors la couleuvre est venue et lui a dit qu'il l'a tue ou alors elle le tuerait. Le touriste, effrayé, lui a dit qu'il la tuerait et la couleuvre mis sa tête sur une pierre. Pris de peur, il lui a donné un coup de hache et lui a coupé la tête. Alors le sang sortit et se mit à couler... comme une couleuvre... et ainsi s'est formée la rivière des petites couleuvres. La lagune s'est formée du sang qui a continué à couler. Il s'est transformé en rivière et a formé des petites couleuvres. Ainsi s'est formée la rivière des petites couleuvres, comme on l'appelle maintenant. Voilà, c'est tout."

L'enregistrement n° 2 : légende de Culebrillas racontée par un muletier d’Achupallas servant occasionnellement de guide pour les touristes désirant relier le village au site inca d’Ingarpica. Il est utile de préciser que le témoignage, s’il est en espagnol, aurait pu être effectué en langue quechua. Il constitue un extrait du film documentaire poétique Qhapaq Ñan, la voix des Andes (Sources-Liens).

Traduction en langue française : "Un muletier marchait avec une femme lorsqu’un jeune cerf apparut. Alors l'homme partit pour capturer l'animal et la femme resta avec les mules. L'homme revint bredouille mais la femme avait disparu. Il y a une lagune là-haut dans la montagne, « la Sansaway ». La montagne avait emmené la femme. Pendant la nuit, l'homme eut une révélation. Il devait monter à la lagune. Une fois arrivé, une couleuvre dormait sur la jambe de la femme. Une voix lui dit de prendre une hache... et il coupa le cou de la couleuvre. La tête est restée là-haut et le corps a dévalé ici. C'est pour ça que la rivière arrive à la lagune. On l'appelle la rivière des petites couleuvres. Voilà, c'est tout."

L'enregistrement n°3 (non traduit, langue espagnole) : Inès, propriétaire de l'hôtel du village d'Achupallas, raconte la légende de la lagune de Culebrillas. Consciente que les incas s'étaient installés dans les montagnes, - notamment autour du tambo de Paredones -,  ce sont les incas désireux de cacher le trésor d’Atahualpa qui jouent le rôle principal du récit. Elle évoque aussi l’imaginaire magique attribué par les indiens des communautés à la lagune.

Ubicación:
  • Ecuador
  • Región: Provincia de Chimborazo
  • Valle interandino templado( Quechua,2300-3400msnm)
  • Village d'Achupallas, province de Chimborazo, Equateur.

    Alex, enfant du village d'AchupallasAlex, enfant du village d'Achupallas Segundo, muletier d'AchupallasSegundo, muletier d'Achupallas Inès, habitante d'AchupallasInès, habitante d'Achupallas
    Autor(es):
  • Sébastien Jallade
  • Sección:
  • El espacio natural
  • La gente
  • Testimonios
  • El espacio natural:
  • Paisaje natural
  • La gente:
  • Costumbre, creencias, tradiciones populares
  • Testimonios :
  • Entrevistas
  • Tags :
  • Ríos
  • Inca
  • Pueblos (Centros poblados), caseríos
  • Última actualización: 10-05-2010
    © Qhapaq-Nan.org et autores. Todos derechos reservados, GPS, textos, fotos, imágenes, videos y sonidos. 2010 - 2013
    Qhapaq Ñan Último Artículo Búsqueda
    Qhapaq Ñan.org es un proyecto independiente y sin fines de lucro. Propone una base de datos de fotos, videos y testimonios sonoros geocalizados de centenas de kms de caminos incas a lo largo del Qhapaq Ñan en Perú. Tiene 3 objetivos: (1) una herramienta pedagógica accesible a todos, incluyendo un mapa Google Earth (levantamientos GPS) disponible por primera vez por Internet (2) un enfoque sobre los paisajes y elementos de geografía humana, con fichas debidamente comentadas y catalogadas (3) un trabajo colectivo.
    Qhapaq Ñan entre Cajamarca y Abancay (Perú) (S. Jallade, S. Dubuis, C. Dandonneau, Diana C. Mogrovejo, V. Decat y Joachm Romain) - 2007 / 2013
    Qhapaq Ñan entre Tambo y el Puente Pachachaca (Huancarama, Apurímac / Knut Céspedes Carrasco) - 2014

     

    Búsqueda (palabra clave, país, temática)

    Búsqueda avanzada

    La función de búsqueda avanzada estará disponible muy pronto.